Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Bachar al-Assad nie toute attaque chimique en Syrie et accuse la coalition internationale




L'OSDH confirme l'attaque mais pas ses conséquences (photo : OSDH)
L'OSDH confirme l'attaque mais pas ses conséquences (photo : OSDH)
SYRIE. "Notre impression est que l'Occident, principalement les Etats-Unis, est complice des terroristes et qu'il a monté toute cette histoire pour servir de prétexte." Pour Bachar al-Assad, l'attaque aux armes chimiques de la ville de Khan Cheikhoun dont l'accuse plusieurs gouvernements, n'a jamais existé. Selon le président syrien, qui affirme ne plus disposer d'armes chimiques volontairement depuis 2013, cette attaque a été "fabriqué à 100%" pour couvrir les frappes aériennes américaines contre une base aérienne menées en représailles. Les missiles chargés de gaz sarin avait fait, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), quatre-vingt sept morts dont trente-et-un enfants à Khan Cheikhoun.

Alors qu'il réclame, avec ses alliés russes, une enquête internationale ("à condition qu'elle soit impartiale"), Bachar al-Assad riposte par le biais de son commandement général de l'armée et des forces armées. Ce dernier, dans un communiqué adressé à l'Agence syrienne de presse (Sana), indique, jeudi 13 avril 2017, qu'un "raid mené par les avions de combat de la soi-disant "coalition internationale", conduite par les Etats-Unis, sur un dépôt des terroristes de Daech qui inclut des substances toxiques" aurait fait des centaines de morts dont un grand nombre de civils. Le bombardement aurait eu lieu mercredi 12 avril 2017 entre 17h30 et 17h50 dans le village de Hathla, dans le banlieue Est de Deir Ezzor.

Une attaque aérienne dans cette région a bien été confirmée par l'OSDH qui indique ne disposer d'aucune indication quant aux victimes éventuelles.


Eric Apim


Jeudi 13 Avril 2017



Lu 2198 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Lundi 16 Octobre 2017 - 10:36 Rakka libérée des jihadistes


Commentaires

1.Posté par Ata - ûllah GOURINE le 28/04/2017 13:15
Mais arrêtez d'embrouilez les gens avec vos opérations de désinformation! il y a un principe fondamental que tous les écoles de police du monde entier enseignent : " à qui profite le crime ?"
ce qui est sûr c'est pas à Assad alors qu'il allait de mieux en mieux dans la maîtrise de la situation! alors quel bénéfice a t-il de gazer des enfants et surtout de son propre peuple qui dans sa grande majorité le soutient ? cherchez ailleurs à qui profite le crime: cherchez bien ! vous trouverez ! surtout avec l'arrivée de Trump à la présidence des USA , il fallait l'éprouver , le tester!

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Finance islamique : l'Algérie dans les starting blocks


avis d'expert

Ezzedine Ghlamallah, fondateur et directeur du cabinet de conseil Saafi


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA












EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook









Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF