Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Bachar al-Assad crée la discorde dans le couple franco-allemand




La question d'inclure Bachar al-Assad ou non dans le règlement de la crise syrienne divise François Hollande et Angela Merkel (photo C.G.)
La question d'inclure Bachar al-Assad ou non dans le règlement de la crise syrienne divise François Hollande et Angela Merkel (photo C.G.)
SYRIE. Alors que François Hollande a plaidé à nouveau, jeudi 24 septembre 2015 à Bruxelles lors du sommet européen sur les réfugiés, pour l'organisation d'une nouvelle conférence de l'Onu sur la Syrie, Angela Merkel et le président de la République française ne semblent plus être sur la même longueur d'onde.

La chancelière allemande a indiqué à l'issue de la même conférence que, pour résoudre le conflit syrien, "il faut parler avec de nombreux acteurs, et cela implique Assad, mais il y en a d'autres." Angela Merkel nomme les États-Unis, la Russie, mais aussi l'Iran et l'Arabie saoudite.

Cette déclaration va à l'encontre de la position de François Hollande pour qui "l'avenir de la Syrie ne peut pas passer par Bachar al-Assad... Il ne peut y avoir de transition réussie qu'avec son départ" comme il l'a réitéré jeudi 24 septembre 2015.

La déclaration finale du sommet européen sur les réfugiés, réunissant les vingt huit chefs d'État européens, évoque la nécessité d' "un nouvel effort international dirigé par l'Onu pour mettre un terme à la guerre qui a causé tant de souffrances et forcé environ douze millions de personnes à quitter leurs foyers." D'autre part, l'UE s'engage à "prendre toute sa part dans ce but, ainsi que pour la formation d'un gouvernement d'union nationale en Libye."




Jeudi 24 Septembre 2015



Lu 1699 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:27 Matteo Renzi démissionne pour de bon cette fois


Commentaires

1.Posté par Bernard Cornut le 25/09/2015 09:03
La Suisse et l'Allemagne récemment, la Turquie hier, les USA depuis janvier 2015 (mais Fabius a alors menacé Kerry de ne pas signer l'accord avec l'Iran si Kerry ne revenait pas sur ses propos), tous sauf la France engluée dans les erreurs de jugement et de propos de Juppé et Fabius, responsable des impasses par son exclusion de l'Iran et de la Syrie et par son soutien multiforme aux mercenaires armés et à des opposants en exil de jeunesse dorée qui ne connaissent plus la Syrie depuis plus de 40 ans, oui tous les autres ont compris qu'il n'y a pas de légitimité à imposer des conditions préalables aux négociations dites de Genève pour trouver une solution politique en Syrie et arrêter la guerre de destructions financée pour des intérêts économiques de transit du gaz qatari vers la façade méditerranéenne (pour concurrencer la Russie) et d'eau du sud-est turc. Le président Hollande est hélas obligé d'attendre la fin du Sommet Climat présidé par M. Fabius, pour le "promouvoir" et enfin le sortir de l'étrange politique française au Moyen-Orient.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise