Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Avec Piicto, la zone industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer mise sur les projets innovants




BOUCHES-DU-RHÔNE. Le producteur de chlore et de soude Kem One se lance dans le projet Vasco2. Il teste l'utilisation de fumées industrielles pour la culture de micro-algues destinées à la fabrication de micro-carburant. Arcelormittal et Solamat-Merex lui emboiteront le pas au printemps 2017 en accueillant également un bassin de culture. Ce biobrut subira alors un raffinage pour obtenir un biocarburant.

Cette phase d'expérimentation préindustrielle en milieu réel traduit la volonté de la zone industrialo-portuaire du Grand port maritime de Marseille (GPMM) de changer l'image des bassins de Fos-sur-Mer trop associés à la pétro-chimie. " Nous avons l’opportunité de faire évoluer l’image du territoire, mal connoté du fait de ses nuisances industrielles, vers un démonstrateur de projets innovants", relève le directeur de l’Economie, de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnel du conseil de territoire Istres-Ouest-Provence, Emmanuel Thomas.

Vasco2 est expérimenté sur Piicto (plateforme industrielle et d’innovation Caban Tonkin). "elle réunit industriels, centres de recherche et institutionnels et permet de transformer nos recherches en expérimentations », explique Jean-François Sassi, manager biomasse de troisième génération au CEA (Commissariat à l’énergie atomique) Cadarache, qui travaille sur Vasco2.

Le projet s'appuie sur douze partenaires publics et privés*. Après la recherche vient l’expérimentation. Sur deux ans, plusieurs paramètres seront étudiés : la dissolution des fumées dans l’eau des bassins, la composition de la biomasse récoltée, la transformation par liquéfaction hydrothermale des microalgues en biobrut ainsi que le raffinage qui sera comparé avec celui utilisé pour des pétroles conventionnels.


Conversion de l'électricité en gaz

Piicto veut dessiner l'avenir industriel du port de Marseille (photo C.G.)
Piicto veut dessiner l'avenir industriel du port de Marseille (photo C.G.)

Une évaluation économique, sociale et environnementale de l’ensemble du programme Vasco2, ainsi que l'analyse du cycle de vie, seront également réalisées dans la perspective de la structuration d’une filière d’écologie industrielle. En fonction des résultats obtenus lors de cette phase préindustrielle, la mise en œuvre d’un démonstrateur pourrait précéder la production à grande échelle de substituts au pétrole et de biocarburants de troisième génération. Elle permettrait également de réduire les rejets atmosphériques de CO2 et de NOx de la zone industrialo-portuaire de Fos.

" Lorsque l’on parle d’emplois, c’est souvent le maintien des activités qui est prioritairement envisagé", commente Emmanuel Thomas. " Les projets développés sur Piicto permettent de réduire les coûts environnementaux et de production des industries classiques en créant de nouveaux débouchés, ce qui permet de pérenniser des activités, donc des emplois."

GRT gaz a également choisi le site Piicto pour expérimenter Jupiter 1000. Doté de 5,8 M€ de subventions locales, ce procédé de conversion de l’électricité en gaz permet notamment le stockage et le transport des énergies renouvelables. "La rentabilité de cette technologie repose sur l’utilisation de chaleur récupérée", explique Patrick Prunet, directeur du projet Jupiter 1000. "Piicto réunit les conditions nécessaires pour le test avec des industries productrices de chaleur et une production d’énergie éolienne marine », précise-t-il.
Les travaux devraient démarrer en 2017 pour une mise en service du démonstrateur fin 2018.

 

*Grand port maritime de Marseille (coordonnateur), Ifremer, CEA, les start-ups Coldep et Helio pur technologies, ArcelorMittal, Kem One, Solamat Merex, LyondellBasell, Total, le bureau d’études Inovertis et la métropole Aix-Marseille-Provence.



Marie Cortès


Mardi 18 Octobre 2016



Lu 1443 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.













RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA
















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook






DonnÉes macro-Économiques

Fiches regroupant des données sur les pays circumméditerranéens.





  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise