Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Au Maroc, un budget 2010 très orienté investissements publics


Au Maroc, le projet de loi de Finances 2010 prévoit un déficit budgétaire de 4% du PIB. Les investissements publics devraient croître de 20,4%.



Le port de Tanger Med, l'une des priorité du budget 2010 (photo TMSA)
Le port de Tanger Med, l'une des priorité du budget 2010 (photo TMSA)
MAROC. Adoptée à la majorité par la Chambre des Représentants, la première partie du projet de loi de Finances 2010 pour le Maroc prévoit un déficit budgétaire de 4% du PIB l’année prochaine, contre 2,7% en 2009. Le total des ressources de l'Etat se monte à 264 mdsMAD. Les charges s'établissant à 277 mdsMAD.

Le ministère de l’Economie et des Finances table sur une croissance de 3,5% (5,3% en 2009) et un taux d’inflation quasi constant de 2%, avec l’hypothèse d’un baril de pétrole à 75$.

En particulier, le budget 2010 inscrit une hausse de 20,4% des dépenses d’investissements publics à 162,6 mdsMAD (environ 14,32 mds€).

Des dépenses consacrées notamment à la poursuite des travaux d’infrastructures : routes, autoroutes, renforcement de la capacité portuaire (Tanger Med II, Nador West Med, Tarfaya, Sidi Ifni et Dakhla), lancement des travaux de réalisation de la ligne TGV.

Dans le cadre du Pacte national pour l’émergence industrielle, huit plateformes industrielles intégrées, sur un total de 16 programmées, seront lancées dans la construction automobile (Kénitra), l’offshoring (Tétouan et Fès), l’aéronautique (Nouaceur), l’énergie (Oujda), l’agroalimentaire (Meknès et Berkane) et la pêche maritime (Agadir).

In fine, l’objectif est la constitution de pôles régionaux de développement.

40 mdsMAD tirés des privatisations en 2010

Le montant des investissements réalisés par les établissements publics devrait dépasser les 111 mdsMAD (+30,7%). Pour le groupe Caisse de Dépôt et de Gestion, en particulier, l’augmentation est spectaculaire : de 3,3 mdsMAD en 2009 (environ 290 M€), ce montant devrait atteindre 24 mdsMAD en 2010 (environ 2 mds€) et 32 milliards en 2011 (environ 2,8 mds€).

De leur côté, les recettes totales devraient quasiment stagner autour de 168,9 mdsMAD (14,8 mds€) ; les recettes fiscales totalisant 148,6 mdsMAD, en baisse de 4,7%.

Le budget 2010 prévoit 40 mdsMAD (environ 3,5 mds€) provenant des privatisations.


Christelle Marot, à CASABLANCA


Mardi 24 Novembre 2009



Lu 7442 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:27 Matteo Renzi démissionne pour de bon cette fois

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise