Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Assoiffée, la Jordanie plonge en solo dans la construction du canal des Deux mers


L’eau est pour le royaume hachémite une question de survie. Lassée d’attendre Israël et l’Autorité palestinienne, qui devaient prendre part au projet, la Jordanie a décidé de se lancer seule dans la première partie du plan de sauvetage de la mer Morte, via la mer Rouge.



Le tracé du canal d'Entre deux mers (DR)
Le tracé du canal d'Entre deux mers (DR)
JORDANIE. « La Jordanie a soif et ne peut pas attendre plus longtemps ». C’est par ces mots alarmistes que Fayez Batayneh, le responsable jordanien du projet du canal des Deux-Mers, témoigne de l’urgence de la situation.
 
Le projet du canal des Deux-Mers a vu le jour pour remédier à la sécheresse du pays et surtout de la mer Morte, qui est menacée de disparition d’ici quarante ans si rien n’est fait. L’objectif affiché de ce projet titanesque est de renflouer la mer Morte, le lac naturel le plus salin de la planète, par une jonction avec la mer Rouge.
 
Lassée donc d’attendre ses voisins, la Jordanie va débuter seule, la première phase du canal.
Cette première étape qui devrait débuter en 2010 pour être achevée en 2014, prévoit la construction d’une canalisation reliant le port d’Aqaba, situé sur la mer Rouge, à la mer Morte.

Fayez Batayneh indique que lors de cette première phase, « 310 millions de mètres cubes d’eau de la mer Rouge devraient être pompés, dont une partie sera acheminée vers une usine de dessalement d’Aqaba ».

La Jordanie espère ainsi produire 120 millions de m3 d’eau potable. Le reste de l’eau, non potable, soit 190 millions de m3, sera acheminé vers la mer Morte.

Coût faramineux pour problème crucial

Cette première phase a un coût faramineux, puisqu’il s’élève à 2 mds$ (1,36 mds€). L’ensemble du projet du canal des Deux-Mers, s’il est réalisé un jour, est estimé à 11 mds$ (7,53 mds€).
 
Plusieurs responsables jordaniens estiment que la construction de ce canal résoudra une grande partie des problèmes hydriques du royaume, mais aussi des pays riverains qui en souffrent également, Israël et la Palestine. 
 
Pour pallier son déficit en eau, la Jordanie collecte et utilise 90% de ses eaux de pluie, mais ces ressources naturelles tendent à décroître depuis deux ans, en raison des bouleversements climatiques.  Et le seul fleuve du pays, le Jourdain, connaît lui aussi un grand déclin et ressemble aujourd’hui plus à une rivière qu’à un fleuve.

Des études menées par l’Onu révèlent que la Jordanie  est un des pays au monde où règnent la plus forte insécurité hydrique, même si la consommation moyenne des Jordaniens est cinq fois moins élevée que celle des Européens.

Un plan de sauvetage à trois noyé dans les relations israélo palestiniennes

La Mer Morte ... pourrait mourir, d'ici quarante ans, de sécheresse (Photo DR)
La Mer Morte ... pourrait mourir, d'ici quarante ans, de sécheresse (Photo DR)
D’après l’édition 2009 du Rapport arabe sur le développement réalisé par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) la Jordanie disposait en 2005, sur son territoire, d’environ 150 mètres cubes d’eau douce renouvelable par habitant, ce qui la classe, en la matière, parmi les pays les plus mal lotis du monde arabe, après le Qatar, l’Arabie saoudite, la Libye, les Emirats Arabes Unis et l’Egypte.
 
La résolution de son approvisionnement en eau de la Jordanie est donc vitale pour le pays. Il est en effet établi que le royaume aura des besoins en eau estimés à plus d’1,7 milliard de m3 d’ici cinq ans.
 
Jordanie, Israël et Palestine se sont accordés depuis 2005 sur la nécessité d’un plan de sauvetage de la mer Morte, qui consistera à transporter, via un canal reliant la mer Morte et la mer Rouge sur 200 km, environ 2 milliards de m3 d’eau par an.  Mais les problèmes politiques ont ralenti les accords sur ce sujet.
 


Jenny Saleh, à Beyrouth


Lundi 5 Octobre 2009



Lu 3647 fois

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




















Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA













EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF