Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Après la révolution libyenne, les entreprises françaises dans l'attente


LIBYE. Si les combats ont cessé, l'activité économique n'a pas encore redémarré en Libye. Deux entreprises provençales témoignent : Geocean et Nymphea Environnement. Elles attendent le feu vert des nouvelles autorités.



Bruno Maerten, directeur général de Geocean (photo Geocean)
Bruno Maerten, directeur général de Geocean (photo Geocean)
LIBYE. Le temps de la révolution n'est pas celui de l'économie. En Libye, les entreprises françaises, et les autres se sont d'abord précipitées pour se mettre à l'abri. Désormais, elles doivent patienter pour reprendre leurs activités.

Quand les premiers combats ont éclaté, Bruno Maerten, directeur général de Geocean, a immédiatement pensé à ses équipes basées à Syrte. " Il a fallu les rapatrier par nos propres moyens ", se souvient-il. " Nous avons affrété un avion spécial avec un équipage composé d'anciens militaires. Après, il a fallu les accueillir à Paris puis les renvoyer chez eux : en Algérie, au Maroc, etc. Ça n'a pas été simple. "

Spécialisée dans les canalisations maritimes, sa société a remporté en 2010 un contrat de 150 M€ pour la construction d'une prise d'eau pour une centrale électrique de la région.

Aujourd'hui, le chantier est à l'arrêt. Une partie du matériel (véhicules, ordinateurs, bureaux...) a été volée. Les pertes n'ont pas encore été estimées : plusieurs millions d'euros, sans doute.

Conséquence de la révolution libyenne, l'entreprise basée à Aubagne près de Marseille a perdu 30 M€ de son chiffre d'affaires en 2011, avec un impact négatif de 6 M€ sur le résultat. " Heureusement que nous avions des réserves ", souffle Bruno Maerten.

La société attend maintenant de pouvoir redémarrer le chantier. " Il faudra obtenir l'accord des nouveaux dirigeants de Gecol (Generanl electricity of Libya). J'ai bon espoir. Ils nous demandent simplement d'être patients ". Le chantier aurait dû se terminer en juillet 2012. Il sera livré sans doute en 2013.

L'espoir de redémarrer rapidement

Thierry Carlin, directeur général de Nymphea Environnement (photo Nymphea Environnement)
Thierry Carlin, directeur général de Nymphea Environnement (photo Nymphea Environnement)
Thierry Carlin attend, lui aussi. La société qu'il dirige, Nymphea Environnement, une filiale de Geocean spécialisée dans la reconnaissance marine a décroché en 2007 un contrat de 5 M€ pour rechercher des gisements d'eau douce au large des côtes libyennes.

Quand la révolution a éclaté, elle avait déjà remis son rapport à la General Water Authority. Ne restait plus qu'à exploiter les 34 gisements repérés. " On a perdu au moins un million d'euros ", explique-t-il. " On a pu compenser grâce aux autres contrats, mais au final, on va prendre au moins un an de retard ".

Comme Bruno Maerten, il garde espoir : " Nous avons les mêmes interlocuteurs et le contrat n'a pas été dénoncé (…). Nous sommes prêts. Ne manque plus que le budget ".

Si l'organigramme de la General Water Authority n'a pas été chamboulé, en revanche, l'organisme ne sait pas encore qui est leur ministre de tutelle : celui de l'énergie, de l'environnement ou de l'agriculture ?

" Nous sommes dans l'expectative. Mais nous avons des gens intelligents en face de nous. Et le pays est à reconstruire. Tous les ingrédients sont là pour ça reprenne ". Question de temps.




Vendredi 13 Janvier 2012



Lu 2747 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:06 L'Etat islamique ne règne plus sur Syrte

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise