Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Après la Tunisie et l'Égypte, le terrorisme veut mettre la Turquie à genoux


Le terrorisme pourrait coûter en 2016 à la Turquie 15 mds $ de recettes touristiques.



TURQUIE. Au-delà du bilan provisoire de 41 morts et de près de 240 blessés, l'attaque terroriste du 28 juin contre l’aéroport international Atatürk d’Istanbul va laisser des traces aux niveaux économique et politique.
 
Selon l'agence Moody's, une attaque terroriste provoque un manque à gagner en matière de croissance du PIB de 0,5 à 0,8%. D'autres experts avancent une perte de 0,1% du PIB après les attentats de Paris. Tout dépend en fait de la santé économique du pays visé. Plus il est fragile, plus le terrorisme l'impactera.

Le tourisme est bien sûr en première ligne. Mais les attentats font également fuir les investisseurs, baisser la consommation des ménages, détruisent des infrastructures qu'il faut reconstruire...

Il semble que les trois kamikazes qui ont ouvert le feu sur les passagers du terminal international avant de se faire exploser soient des terroristes de Daech. Le groupe terroriste islamique frappe pour la troisième fois Istanbul.

16 attentats en quelques mois

La Turquie vit depuis le début de l'année 2016 sous la menace terroriste, avec 16 attentats ayant fait près de 200 morts. Ils sont attribués à Daech, au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et aux Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK). La menace vient de l'intérieur.

Le PKK et le TAK résistent au gouvernement d'Ankara qui mène depuis juillet 2015 une répression féroce contre les Kurdes turcs.
Daech dispose de solides implantations en Turquie. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a longtemps fermé les yeux, voir facilité l'utilisation de la Turquie par Daech comme base arrière, couloir de transit pour ses combattants et lieu de vente du pétrole tiré des puits syriens et iraquiens.
 
Mais depuis l'été 2015 la Turquie a dû, sous la pression américaine, durcir sa position vis-à-vis de Daech. Le groupe terroriste a réagi en multipliant les attentats. D'abord à Diyarbakir, Suruç et Ankara en 2015 , puis en 2016 à Istanbul par trois fois au quartier de Sultanahmet, sur l'avenue Istiklal et maintenant à l'aéroport. Pour ces trois derniers attentats, Daech cible clairement le secteur du tourisme.
 
Les pays ont d'ailleurs très vite réagi en déconseillant à leurs ressortissants certaines régions turques. En France, le ministère des affaires étrangères demande sur son site "de faire preuve d’une vigilance particulière, de rester discret et de se conformer strictement aux consignes qui pourraient être données sur place par les policiers ou les gendarmes, en particulier dans les zones touristiques et les quartiers très fréquentés où il convient d’éviter les attroupements. Compte tenu du contexte régional, les abords immédiats des frontières avec la Syrie et l’Irak sont formellement déconseillés".

-61% de réservations

La Turquie va vivre une année 2016 difficile. Le secteur du tourisme représentait 4% du PIB turc en 2014 (31 mds €), 16% des emplois. Le secteur a déjà perdu 5 mds € en 2015. Et la situation ne fait que s'aggraver avec ces nouveaux attentats et le boycott des Russes à la suite de la destruction d'un de leurs avions de chasse par la Turquie.

Le pays a connu un premier trimestre 2016 catastrophique avec une chute de 16,5% de la fréquentation. En avril, le recul atteint 28% (-50% à Istanbul) selon le ministère du tourisme. Les réservations pour l'été 2016 chutent de 61% par rapport à l'été 2015.
 
Pour 2016, les professionnels du tourisme redoutent 15 mds $ de pertes de revenus.


Gérard Tur


Mercredi 29 Juin 2016



Lu 1450 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:06 L'Etat islamique ne règne plus sur Syrte

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise