Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Appel à manifester sur fond de levée de l’état d’urgence en Algérie




La place des Martyrs verra-t-elle plus de monde que celle du 1er mai le 12 fevrier dernier?(photo AB)
La place des Martyrs verra-t-elle plus de monde que celle du 1er mai le 12 fevrier dernier?(photo AB)
ALGERIE. L’ordonnance portant levée de l’état d’urgence a été publiée au Journal officiel le 23 février 2011. Elle met fin à une situation d’exception qui avait débuté le 9 février 1992 et qui durait depuis 19 années.

Cette mesure a été immédiatement saluée par Barack Obama.

La levée de l’état d’urgence ne modifiera pas l’attitude des autorités qui n’entendent pas autoriser, pour l’instant, les marches à Alger.

L’appel à marcher demain 26 février 2011 dans la capitale, appel lancé par la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD), devrait donc se heurter au même dispositif policier que les deux précédentes.

Cette marche se présente d’autant plus difficilement que la CNCD, initiatrice des marches des 12 et 19 février 2011, a été affaiblie ces derniers jours par une scission en son sein qui a vu le départ des syndicats (Snapap, Cla, Satef, Snapest, Coordination des enseignants du supérieur solidaires), de la Ligue de défense des droits de l’Homme (LDDH), du Comité national de défense des droits des chômeurs et d’Algérie Pacifique, une organisation de jeunes bloggeurs…

Le gouvernement s’est par ailleurs employé à désamorcer quelque peu la bombe sociale en donnant totalement ou partiellement satisfaction aux paramédicaux, en grève illimitée depuis le 9 février 2011 et aux greffiers de justice qui paralysaient les cours du pays depuis le 16 février.

L’abrogation d’un décret présidentiel promulgué en décembre 2010 vise de son côté à mettre fin à un profond mouvement de contestation étudiante qui s’est étendu à toutes les universités du pays et qui avait même commencé à déborder dans la rue.

Lire aussi : Levée imminente de l’état d’urgence en Algérie
Les autorités algériennes contiennent les initiatives du 19 février 2011 en faveur du « changement et de la démocratie»
La marche sur Alger n'a pas eu lieu
Samir Larabi, porte-parole du Comité des chômeurs algériens : "Nous voulons un travail pour tous"
L’Algérie confrontée à une montée de la grogne sociale sur fond d’incertitude politique
Les Algériens commencent à tirer un premier bilan d’une semaine de révolte juvénile
Le climat social se détériore en Algérie


Amal Belkessam, à ALGER


Vendredi 25 Février 2011



Lu 2382 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:06 L'Etat islamique ne règne plus sur Syrte


Commentaires

1.Posté par Mustapha le 25/02/2011 15:44
NE PLUS S'ARRÊTER
C'est le moment ou jamais d'aller jusqu'au bout - PACIFIQUEMENT - jusqu'à la chute du régime. Ils ont peur, vous ne le voyez pas !
Les jeunes et les femmes doivent sortir nombreux pour exprimer leur dégoût pour ces bandits (qui seront jugés au moment opportun).
Maintenant, occupons-nous de les discréditer auprès de l'étranger, avant de les chasser.
Ils sont finis.
Mustapha, un homme qui sera à la Place ds martyrs demain.

2.Posté par wael le 25/02/2011 16:34
C'est le moment où jamais pour le peuple algérien de profiter de la dynamique actuelle pour pousser vers la sortie le régime actuel corrompu, pour que la population profite enfin de la manne financière issue des richesses pétrolières et gazières.

3.Posté par Djamel le 25/02/2011 17:27
"Mustapha" pourquoi tant de haine !!!???

4.Posté par Navigator le 25/02/2011 18:17
Dieu merci les gens de bonne volonté sont majoritaires dans ce pays, nous ne voulons pas d’un chaos à la tunisienne ou à la libyenne ! Nous savons que le régime est corrompu (quel démocratie ne l’est pas ?) et nous savons qu’ils détournent des milliards, mais nous savons aussi que les efforts consentis pas le gouvernement sont réels, les investissements sont assez visibles pour que personne ne puisse le nier.
Plus de démocratie oui, plus d’investissements oui, mais chasser ce régime et retourner 15 ans en arrière, NON !
Nous en avons marre des émeutes et du chaos, la décennie noire est assez récente pour nous le rappeler à tous, et sans les militaires actuellement au pouvoir l’Algérie serait une république islamique !
Nous ne cautionnons pas ces pseudos marches dirigées par des pseudo partis d’oppositions en majorité Kabyles qui ne veulent au final que le pouvoir ! Et nous savons tous comment finira l’Algérie si le pouvoir finit entre leurs mains ! Le pays sera vendu à l’étranger, l’Islam sera interdit et la vente d’alcool et de porc obligatoire (en exagérant un peu...)
Je serais présent place des martyrs demain, mais parmi les anti-manifestant !!!
Vive l’Algérie ! Et qu’on arrête de la comparer aux autres pays...

5.Posté par boualem le 28/02/2011 12:21
Intox berbéro-sioniste. L’ALGÉRIEN saura se défaire de ces tyrans sans pour autant vendre son âme. L’appel ne peut fonctionner, dès lors que ce vendu de SAIDI sera dans la rue. A croire qu’il fait tout pour que l’Algérien de base ne manifeste pas sa misère.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise