Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

700 M€ pour aider la Grèce et l'Italie




Dans leur périple vers le nord de l'Europe, les réfugiés sont bloqués en Grèce. Photo LM
Dans leur périple vers le nord de l'Europe, les réfugiés sont bloqués en Grèce. Photo LM
EUROPE. Après le Liban (1,2 million de réfugiés) et la Jordanie (650 000 réfugiés), c'est au tour de la Grèce de devenir un immense camp à ciel ouvert. L'Europe a tenté de convaincre la Turquie de jouer ce rôle de tampon. Le 3 février 2016, l'UE approuvait la création d’un fonds d’aide de 3 mds € destiné aux 2,5 millions de réfugiés syriens vivant en Turquie, qui en échange devrait stopper le flux de migrants vers l'Europe. Mais la Turquie laisse faire et refusait jusqu'à présent le retour sur son sol des migrants récupérés en mer. Elle vient d'en accepter 308 personnes pour marquer sa bonne volonté avant le sommet UE/Turquie prévu le 7 mars.
 
La Grèce comptabilise déjà 250 000 réfugiés sur ses terres. La quasi-fermeture des frontières des pays des Balkans et le refus de la plupart des pays européens d'aider les populations déplacées font de la Grèce un véritable lieu de stockage des réfugiés. La Macédoine a fait un geste en laissant passer mercredi 2 mars 300 réfugiés sur les 10 000 qui attendent à sa frontière avec la Grèce.
 
Faute de mieux, l'Europe sort donc son carnet de chèques pour éviter qu'à la crise économique que connaît la Grèce s'ajoute une crise humanitaire qui plongerait le pays dans le chaos. L'Italie, la Bulgarie et la Croatie pourraient bénéficier d'une partie de cette aide.


Probablement moins d'argent pour la coopération nord sud.

La Grèce recevra 300 M€ en 2016, puis 200 par an en 2017 et 2018. Le seul fait que le programme d'aide court sur trois ans montre l'ampleur de la crise migratoire que donnait la Méditerranée. D'autant plus qu'en 2015, l'UE a déjà donné 146 M€ à la Grèce . L'UE n'a pas précisé où les 700 M€ seront trouvés, mais il apparaît fort probable que cet argent sera pris sur d'autres budgets de coopération nord sud.

Les ONG actives en Grèce devraient bénéficier grâce à cette enveloppe européenne de nouveaux moyens financiers pour prendre en charge les migrants au niveau de l'hébergement, de l’hygiène, des soins médicaux, de l'accueil des enfants.
 
Les 700 M€ dégagés suffiront pour faire face à un afflux supplémentaire de 100 000 migrants. Mais rien ne dit qu'ils ne seront pas beaucoup plus nombreux à risquer leur vie sur des canots pneumatiques pour franchir les quelques kilomètres qui séparent la Turquie des îles grecques.


Gérard Tur


Jeudi 3 Mars 2016



Lu 574 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 10:09 L'Ipemed ouvre une antenne en Tunisie

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise