Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

13,5 millions de Syriens ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence




Les convois humanitaires de l'ONU veulent continuer à alimenter la Syrie (photo : PAM/Hani Al Homsh)
Les convois humanitaires de l'ONU veulent continuer à alimenter la Syrie (photo : PAM/Hani Al Homsh)
SYRIE. Le Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies (ONU) prolonge pour une période de douze mois l'autorisation à ses agences humanitaires et leurs partenaires "d'utiliser les routes franchissant les lignes de conflit en Syrie ainsi que les postes-frontière de Bab el-Salam, Bab el-Haoua, Yaroubiyé et Ramtha". La décision a été prise, mercredi 21 décembre 2016, à l'unanimité de ses quinze membres.

Selon les Nations Unies, plus de 13,5 millions de Syriens se trouvent en demande d'aide humanitaire d'urgence dans ce pays alors que la nourriture et les fournitures médicales comme chirurgicales manquent cruellement. 

Le Conseil de sécurité exige dans sa résolution que "toutes les parties, en particulier les autorités syriennes, s'acquittent sans délai des obligations que leur imposent le droit international humanitaire et le droit international relatif aux droits de l'homme". Il réaffirme également que "certaines des exactions commises en Syrie pourraient constituer des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité".

19 000 personnes évacuées d'Alep Est

Les évacuations d'Alep vont être surveillées par des membres de l'Onu (photo : OIM Syrie)
Les évacuations d'Alep vont être surveillées par des membres de l'Onu (photo : OIM Syrie)
Parallèlement l'ONU se dit désormais prête à redéployer son personnel dans le pays pour suivre la reprise des évacuations à Alep. L'institution vient d'obtenir l'autorisation d'envoyer vingt fonctionnaires internationaux et nationaux (en poste à Damas).

En tout, une centaine de ses salariés se trouvent dans l'ouest d'Alep et prêts à se rendre dans les quartiers Est de la ville. Selon Jens Laerke, porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), "cela va tripler le personnel international actuellement déployé à Alep."

Ils suivront les opérations auprès du Croissant-Rouge arabe syrien et du Comité international de la Croix-Rouge (CCIR) déjà présents sur place et qui ont escorté mardi 20 décembre 2010 dix autobus depuis le point de contrôle de Ramouseh jusqu'à Khan al-Assal, dans l'Ouest d'Alep. Selon l'Onu, 19 000 personnes ont été évacuées de l'est d'Alep depuis le 15 décembre 2016.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) indique que 301 patients ont bénéficié d'une évacuation médicale (dont 43 pour la seule journée de lundi 19 décembre 2016) vers des hôpitaux à Idlib (à l'ouest d'Alep) et en Turquie. Une équipe de 233 membres de l'Organisation internationale pour les migrations (OMI) participe également à l'aide pour les articles non-alimentaires comme des kits de santé, d'urgence et de logement.

Adrian Edwards, porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), précise que les camps de réfugiés en Turquie, dirigés par les autorités locales, peuvent accueillir 100 000 personnes supplémentaires avec le stock présent sur place.

Lire aussi : 312 000 morts en Syrie selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme


Eric Apim


Jeudi 22 Décembre 2016



Lu 1789 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Affiches électorales et femmes sans visage


avis d'expert

Razika Adnani, philosophe et écrivaine. Associée au groupe d'analyse de JFC Conseil.


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA